R.V.Détente
R.V.Détente  

Libérez-vous de vos toxines et dynamisez votre organisme ! L’irrigation du côlon, une technique courante aux Etats-Unis et toute nouvelle en France, est un nettoyage en profondeur : la peau retrouve son éclat, la digestion est facilitée, le ventre dégonfle… Un allégement bienvenu au sortir de l’hive

L'hydrothérapie du colôn :
  • recommandée en cas de : rétention d’eau, constipation, aérophagie, règles douloureuses.
  • durée d’une séance : une heure.
  • Rythme conseillé : de deux à trois fois par an. Coût : à partir de 100 euros.

Le principe

Petit rappel anatomique. Le gros intestin – le fameux côlon – exerce deux fonctions distinctes : éliminer des déchets et réabsorber l’eau et une partie des sels minéraux. Mais son rôle ne s’arrête pas là : ses replis sont reliés par des terminaisons nerveuses à toutes les parties de l’organisme. Le bon fonctionnement du corps dépend donc aussi du bon état du côlon. D’où la nécessité d’en prendre soin.

L’hydrothérapie du côlon (appelée aussi irrigation du côlon) est une sorte de lavement, version moderne. Il s’agit d’introduire une canule dans le rectum pour acheminer de l’eau tiède dans le gros intestin. Cette canule est reliée à une machine qui permet d’ajuster la température, la pression et la quantité d’eau utilisée. Pendant que l’eau circule, l’hydrothérapeute procède en douceur à des massages abdominaux.

L’association eau plus massages contribue au décollement des déchets (selles, mucus, etc.) et à leur élimination. Les contractions de l’intestin se régulent, le tonus musculaire de ses parois augmente. Nettoyé, le côlon retrouve un fonctionnement optimal. Une technologie high-tech qui n’a rien à voir avec les lavements artisanaux que certains pratiquent dans leur salle de bains.

La séance

La veille du rendez-vous, une monodiète à base de fruits, de légumes, de soja et de certaines plantes (graines de psyllium) est souvent recommandée pour préparer l’intestin. 
Le jour J, couvert d’une grande serviette, le patient est allongé sur le côté ou sur le dos. L’eau acheminée dans l’intestin y demeure quelques minutes avant d’être évacuée. L’opération est répétée plusieurs fois au cours de la séance, qui dure entre trois quarts d’heure et une heure. Entre-temps, le praticien procède à des massages abdominaux. A cette étape, il est fréquent de ressentir un certain inconfort, voire, pour certains, une sensation proche de la crampe intestinale. Pour que la flore intestinale se reconstitue plus vite, les spécialistes conseillent, après la séance, la prise de gélules contenant des bactéries telles que les lactobacilles. Le lendemain, mieux vaut se reposer, surtout si c’est une « première ». En effet, certaines personnes peuvent ressentir une fatigue intense. Mais dans la plupart des cas, l’énergie est au rendez-vous et vous pourrez pratiquer vos activités normalement.

Les bienfaits

L’hydrothérapie n’est pas une méthode miracle. Concevez-la plutôt comme une hygiène et une prévention. Si elle améliore les fonctions gastro-intestinales (problèmes de digestion, constipation, flatulences, etc.), elle apaiserait aussi les règles douloureuses, certains maux de tête et allergies. Autre constat de nombreux "pratiquants" : l’organisme étant libéré de ses toxines, la peau retrouve son éclat. Même l’amincissement s’en trouve facilité. 

La fréquence

Sauf problème chronique, le rythme de deux à trois séances par an est suffisant.

Notre intestin est-il intelligent ?

notre côlon est un « second cerveau ». Il contient plus de cent millions de neurones, sécrète au moins vingt neurotransmetteurs identiques à ceux que l’on trouve dans le cerveau, et produit de 70 à 85 % des cellules immunitaires de l’organisme. Via le nerf vague (nerf crânien qui innerve le cœur, les bronches, l’appareil digestif et les reins), cerveau et intestin s’envoient des messages. Lorsque ce dernier reçoit un signal de danger, il aide l’organisme à se protéger en déclenchant le système immunitaire. Il peut, par exemple, stopper la digestion par excrétion ou vomissement.

Autre preuve de cette interaction : les médicaments destinés à agir sur l’un ont des effets sur l’autre. Ainsi, au début d’un traitement par antidépresseur, près de 25 % des patients ont des nausées ou des diarrhées.

libérez-vous la tête en libérant votre côlon!

hydrotherapie du colon

 


offrez vous un massage, ou une cure de votre choix.

.  

 

 * coffret amphore d'huile parfumée.



amphore huile hydratante de massage au  parfum subtile de

fruit, musc, ylang ylang, orient, verveine,  figues et dattes,  douceur orientale, ambre, fleur, vanille, fleur d'oranger...

S'utilise idéalement après le bain .

 

 Définition du massage :

Le massage, dont la définition a reçu l'aval de l'Académie de Médecine et du Conseil d'Etat, est officiellement défini par l'Article R4321-3 du Code de la Santé Publique, dispositions réglementaires (Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 - JO du 8 août 2004) :

« On entend par massage toute manouvre externe, réalisée sur les tissus, dans un but thérapeutique ou non, de façon manuelle ou par l'intermédiaire d'appareils autres que les appareils d'électrothérapie, avec ou sans l'aide de produits, qui comporte une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus ».

Ainsi donc, tout massage thérapeutique, sportif ou de bien-être, le drainage lymphatique manuel ou mécanisé (presso-thérapie avec bottes gonflables), le palper-rouler manuel ou mécanisé, le dépresso-massage, les massages réflexes, la masso-puncture. sont des actes qui répondent en France à la définition légale du massage.
Il faut d'ailleurs remarquer que la plupart des massages au noms exotiques considérés en France comme de simples massages de détente sont, dans leur pays d'origine, considérés comme ayant des vertus thérapeutiques.